BABACAR GUEYE, AU-DELÀ DU JUGEMENT ET DU VERDICT

3 décembre 2018.

S’il n’avait pas été assassiné par la police de Rennes, Babacar Gueye aurait eu 30 ans cette année…ou peut-être qu’il serait mort à petit feu broyé par le système raciste et tous ses complices que sont l’institution policière, juridique, carcérale mais aussi médicale.
Babacar Gueye est décédé dans la nuit du 2 au 3 décembre 2015, abattu de 5 balles par un agent de la BAC alors qu’il aurait fait une « crise d’angoisse ». Un ami avait pourtant appelé les secours cette nuit-là, mais c’est la police qui est venue le faucher. Babacar Gueye vivait en France depuis 2015, après avoir quitté le Sénégal en 2012, et un long périple entre le Maroc et l’Espagne.

Les policiers responsables de la mort de Babacar Gueye sont toujours en liberté et en exercice, et si une nouvelle enquête a été ouverte en mars 2017, le combat pour Babacar Gueye et toutes les personnes qui connaissent le même sort, ou partagent des conditions similaires, va au-delà du verdict d’un tribunal.

Force et courage au Collectif Justice et Vérité pour Babacar Gueye et aux personnes qui luttent à leurs côtés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s